OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Déviation trans11-trans10 de la biohydrogénation des acides gras dans le rumen : étude de cas

Alavoine, Adrien. Déviation trans11-trans10 de la biohydrogénation des acides gras dans le rumen : étude de cas. Thèse d'exercice, Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT, 2012, 140 p.

[img]
Preview
(Document in French)

PDF (Author's version) - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3MB

Abstract

De nombreuses études en santé humaine mettent en avant les rôles parfois bénéfiques, parfois délétères des acides gras (AG), plus particulièrement des AG trans10 et trans11. Les produits issus des ruminants (viande et produits laitiers) constituent une des sources d’AG dans l’alimentation humaine. La ration distribuée à la vache laitière est un moyen de moduler les proportions en AG du lait. Expérimentalement, des rations à base d’ensilage de maïs, riches en amidon, parfois associées à une supplémentation lipidique, conduisent à de fortes proportions en AG trans10 dans le lait liées à une perturbation de la flore ruminale, modulant la biohyrogénation (BH) et la synthèse mammaire. Généralement, cette augmentation de la proportion en AG trans10 s’accompagne d’une baisse du taux butyreux (TB) du lait. Notre étude porte sur un élevage touché depuis 2 contrôles laitiers successifs par de fortes baisses du TB. Le jus ruminal et le lait de 22 animaux ont été prélevés. La mesure des pH ruminaux ne met pas en avant un état d’acidose chronique dans le troupeau car un seul animal présente un pH ruminal < 5,5. Nous observons de fortes corrélations négatives entre le TB et les proportions d’isomères trans10 du rumen et du lait. Cependant, aucun lien franc n’apparaît entre les proportions d’isomères trans11 et le TB ou la proportion d’isomères trans10, contrairement à l’hypothèse d’une déviation trans11 vers trans10 de la biohydrogénation ruminale émise par certaines études. Nos observations nous font penser que la forte teneur en amidon associée à la supplémentation lipidique induisent une perturbation de la flore ruminale, orientant la BH vers la production de trans10, conduisant à une baisse de la quantité de MG dans le lait. Il est à noter qu’une forte spécificité de flore est très probable car ici, même si les animaux reçoivent la même ration, les variations de TB et des paramètres du rumen ou du lait sont importantes entre animaux.

Item Type:Thèse d'exercice
Uncontrolled Keywords:
Institution:Université de Toulouse > Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT (FRANCE)
Research Director:
Enjalbert, Francis
Statistics:download
Deposited By: Evelyne Picco
Deposited On:27 Mar 2013 14:06

Repository Staff Only: item control page