OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Etude comparative de la tomodensitométrie et de l’imagerie par résonance magnétique dans le diagnostic des tumeurs intracrâniennes chez le chien et le chat

Dangy, Louise. Etude comparative de la tomodensitométrie et de l’imagerie par résonance magnétique dans le diagnostic des tumeurs intracrâniennes chez le chien et le chat. Thèse d'exercice, Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT, 2012, 201 p.

[img]
Preview
(Document in French)

PDF (Author's version) - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3MB

Abstract

Les techniques d’imagerie médicale modernes sont utilisées dans l’exploration des affections intracrâniennes chez l’homme et se développent en médecine vétérinaire. Malgré des inégalités d’accès dues au manque d’infrastructures et au coût élevé de réalisation de ces examens, la tomodensitométrie et l’imagerie par résonance magnétique (IRM) sont devenues les examens complémentaires de choix lors de troubles neurologiques d’origine centrale intracrânienne chez le chien et le chat. Si la tomodensitométrie (TDM) fournit une représentation précise des détails osseux, l’IRM offre une très bonne visualisation de l’anatomie des structures parenchymateuses de l’encéphale grâce à son excellente résolution en contraste. Cependant, les modalités de réalisation diffèrent entre ces deux techniques. D’autre part, l’allongement de la durée de vie de nos animaux de compagnie et l’implication croissante de leur propriétaire autorisent le diagnostic précis et la prise en charge thérapeutique du patient vétérinaire suspect d’affection néoplasique intracrânienne. Afin de mieux connaître les corrélations existant entre les indices fournis par l’IRM et la TDM dans le diagnostic des tumeurs intracrâniennes chez le chien et le chat, nous avons comparé les images fournies par ces deux techniques pour une série de cas spontanés de tumeurs intracrâniennes confirmés histologiquement. Nos observations montrent que i) la performance diagnostique globale de ces deux techniques est comparable, ii) l’IRM fournit des renseignements plus précis sur l’architecture de la tumeur (sauf en ce qui concerne sa minéralisation, mieux représentée en TDM) et les répercussions de sa croissance sur l’anatomie de l’encéphale (engagements, hydrocéphalie), iii) pour certains types tumoraux (macroadénome hypophysaire, tumeurs de la gaine du nerf trijumeau), les images sont très similaires d’un cas à l’autre alors qu’il est très difficile de dégager des tendances communes pour d’autres types tumoraux (gliomes). De plus, nous avons été confrontés (iv) à des lésions très difficilement classables au seul vu de l’IRM et de la TDM.

Item Type:Thèse d'exercice
Uncontrolled Keywords:
Institution:Université de Toulouse > Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT (FRANCE)
Research Director:
Conchou , Fabrice
Statistics:download
Deposited By: Evelyne Picco
Deposited On:21 Mar 2013 08:58

Repository Staff Only: item control page