OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Evaluation de la contamination des éléments traces dans les eaux et sédiments de la lagune de Lomé et bioaccumulation chez deux espèces de poisson

Badassan, Tchaa. Evaluation de la contamination des éléments traces dans les eaux et sédiments de la lagune de Lomé et bioaccumulation chez deux espèces de poisson. PhD, Ecologie Fonctionnelle, Institut National Polytechnique de Toulouse, 2021, 195 p.

[img]
Preview
(Document in French)

PDF (Author's version) - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
6MB

Abstract

Le système lagunaire de Lomé est situé à l’extrême sud-ouest du Togo en bordure du Golfe de guinée. De l’Est en Ouest, il se compose du Lac Bè (29 ha), du Lac Est (31 ha) et du Lac Ouest (20 ha). Il représente le réceptacle final des eaux de ruissellement et des eaux usées non traitées de la ville de Lomé. Ces apports, sources de divers polluants, contribuent à la pollution de la lagune. Or, dans cet écosystème, résident certaines espèces aquatiques qui font l’objet de pêche. Cette étude a pour objectif de contribuer à une meilleure connaissance de la qualité chimique de l’écosystème lagunaire en portant un intérêt particulier à la contamination des poissons par les éléments traces (ET). Pour y arriver, 24 échantillons d’eaux et 18 échantillons de sédiments ont été prélevés en saison sèche et en saison pluvieuse. Les analyses sur l’eau ont porté sur les paramètres physico-chimiques de base (pH, CE, T, COD dissous, anions et cations majeurs) et sur les ET inorganiques. Les résultats ont montré une faible influence saisonnière sur la composition des paramètres physico-chimiques des eaux. La composition ionique de ces eaux saumâtres est dominée en majorité par les chlorures et le sodium dont les teneurs moyennes représentent en saison pluvieuse et en saison sèche, respectivement 66% et 69% du total des sels dissous. Les ET tels Sr, B, Mn, Ba et Fe présentent les concentrations les plus élevées d’un ordre de grandeur compris entre 102 à 103 μg/g. Sur la fraction fine des sédiments, les concentrations en éléments majeurs, ET, en terres rares (TR) et leur répartition saisonnière et spatiale ont été étudiées. Les profils de distribution des TR montrent en toute saison, des enrichissements en TR légères supérieures à ceux des TR lourdes. Les anomalies en Cérium (Ce) sont moins visibles et moins variables entre les saisons que les anomalies en Europium (Eu). Les rapports La/Yb sont positivement corrélés avec le pourcentage des oxydes d’Al et de Fe et avec le pourcentage de la fraction fine. Les concentrations en ET varient peu selon les saisons, mais présentent de fortes variations d’un ET à un autre. Les degrés d’enrichissement obtenus sont modérés pour Bi, Cr, Ga, Mo, Pb, Sn, Zn (1,5<FE<5) à significatif pour As, Cd et Sb (5<FE<20) pour tous les sites du Lac Est. Pour les sites du Lac Ouest, les degrés d’enrichissement obtenus sont modérés pour As, Cd, Cu, Mo et Pb (1,5<FE<5) à significatif pour As, Bi, Cd, Pb, Sb, Sn et Zn (5<FE<20). Les ET tels que As, Cd, Cu et Ni ont des concentrations totales qui font partie de la gamme de variation des valeurs guides pour la qualité des sédiments. Par contre, les concentrations des ET comme Cr, Pb et Zn sont supérieures aux valeurs guides. Les quotients PEL et ERM déterminés classent la majorité des sites en priorités faibles à moyennement faibles pour As, Cd et Cu. Les priorités élevées concernent principalement les sites du Lac Est (en particulier S7 pour Zn, S8 et S9 pour le Pb et Zn) et les sites du Lac Ouest (en particulier Zn pour tous les sites). Quant aux FNR (%) des ET, As, Bi, Ni, V, Mo et Sc présentent les fractions les plus faibles (5% à 15%) et le Cd la fraction la plus élevée (47% à 55%). Dans ce système lagunaire, les individus de C. Anguillaris et S. melanotheron ont été choisies pour évaluer la bioconcentration des ET ainsi que les risques sanitaires liés à leurs consommations. As, Cd, Co, Cr, Cu, Fe, Mn, Ni, Pb et Zn ont été dosés dans 60 individus de chaque espèce. Les concentrations des ET As, Cr, Cu, Fe, Mn, Zn obtenues chez les deux espèces et du Pb chez S. melanotheron sont supérieures aux normes de qualité pour la consommation humaine. L’évaluation des risques sanitaires a montré que seul l’As (QD>1) constituerait un élément à risque lors de la consommation des individus de S. Mélanotheron. Ainsi, toutes les matrices ayant fait objet de cette étude sont modérément contaminées. Toutefois, cet écosystème mérite une surveillance régulière dans le temps et dans l’espace.

Item Type:PhD Thesis
Uncontrolled Keywords:
Institution:Université de Toulouse > Institut National Polytechnique de Toulouse - Toulouse INP (FRANCE)
Laboratory name:
Research Director:
Probst, Jean-Luc and Gnandi, Kissao
Statistics:download
Deposited On:05 Nov 2021 10:30

Repository Staff Only: item control page