OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Couplage adsorption-procédés d'oxydation avancée pour l'élimination de polluants biorécalcitrants en milieu aqueux

Loukou, Affoue. Couplage adsorption-procédés d'oxydation avancée pour l'élimination de polluants biorécalcitrants en milieu aqueux. PhD, Génie des Procédés et de l'Environnement, Institut National Polytechnique de Toulouse, 2019

[img]
Preview
(Document in English)

PDF (Author's version) - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3MB

Abstract

Cette étude s’inscrit dans la thématique du développement de méthodes économiquement viables de traitement de la pollution des eaux usées réfractaires aux procédés (biologiques) classiques. Les technologies d’oxydation avancée intégrant une phase hétérogène telles que l’ozonation catalytique ou la photocatalyse font partie des techniques les plus efficaces. L’ozonation a été couplée avec un matériau issu du recyclage et de la valorisation de déchets de Côte d’Ivoire. L’objectif de cette étude était d’élaborer des méthodes hybrides couplant l’adsorption et ces méthodes d’oxydation avancée pour éliminer des micropolluants organiques phénolés. La molécule de 2,4-diméthylphénol (2,4-DMP) a été choisie comme polluant modèle et les essais ont été réalisés sur une solution aqueuse synthétique de 2,4-DMP et sur une eau usée réelle contenant ce micropolluant. La première partie du travail a consisté en l’élaboration du matériau innovant, dans des conditions opératoires variables. Les charbons actifs ont été préparés à partir de branches de rônier et de tiges de bambou. La caractérisation texturale, structurale et physicochimique des adsorbants a été réalisée avec les techniques classiques, montrant d’excellentes propriétés, notamment des surfaces BET supérieures à 840 m2.g-1. Les matériaux élaborés ont été testés dans un procédé d’adsorption du 2,4-DMP, montrant de bonnes capacités d’élimination, autant avec la solution aqueuse synthétique qu’avec l’effluent réel. Ces essais ont permis de sélectionner un charbon actif à base de branches de rônier (CAR) pour les tests de procédés d’oxydation. L’efficacité de l’apport de ce charbon actif a été testée sur un pilote de traitement, couplant l’ozonation et l’adsorption. Deux modes de couplage ont été testés, un traitement simultané ozonation/adsorption et un traitement séquentiel ozonation suivie de l’adsorption et les comparaisons avec un procédé d’ozonation simple ont été analysées. Dans les deux cas, l’ajout de charbon actif a eu un effet positif sur la cinétique globale de dégradation de la molécule de 2,4- diméthylphénol avec cependant un résiduel de COT difficile à éliminer. Il a été démontré que ce charbon actif était promoteur de radicaux libres, agissant aussi bien en phase homogène qu’hétérogène. Quatre mécanismes ont ainsi pu être mis en évidence dans le phénomène d’élimination du micropolluant : l’adsorption, l’oxydation moléculaire et l’oxydation radicalaire homogène et hétérogène. Enfin, des essais de dégradation photocatalytique ont été menés avec un catalyseur composite, TiO2/charbon actif (fibres) et avec du TiO2 en poudre et déposé sur plaque de verre. L’irradiation a été effectuée avec une lampe UV dans un réacteur batch classique, donnant de bonnes efficacités puis avec un panneau de LEDs à 365 nm dans un réacteur plan fonctionnant en boucle fermée. Deux modes de fonctionnement ont été testés : un mode simultané adsorption/photocatalyse qui n’a pas permis de mettre en évidence l’apport de l’irradiation et un mode séquentiel. Ce second mode opératoire a permis de mettre en évidence l’effet photocatalytique du dépôt pour une durée d’irradiation suffisamment longue.

Item Type:PhD Thesis
Uncontrolled Keywords:
Institution:Université de Toulouse > Institut National Polytechnique de Toulouse - Toulouse INP (FRANCE)
Laboratory name:
Research Director:
Manero, Marie-Hélène and Yao, Benjamin
Statistics:download
Deposited On:14 Jan 2021 15:15

Repository Staff Only: item control page