OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Caractérisation de l'effet de l'introduction de cultures intermédiaires sur le devenir des pesticides dans le sol - Cas du glyphosate et du S-métolachlore dans le cadre d'une monoculture de maïs conduite en non-labour.

Cassigneul, Ana. Caractérisation de l'effet de l'introduction de cultures intermédiaires sur le devenir des pesticides dans le sol - Cas du glyphosate et du S-métolachlore dans le cadre d'une monoculture de maïs conduite en non-labour. PhD, Agrosystèmes, Écosystèmes et Environnement, Institut National Polytechnique de Toulouse, 2019, 149 p.

[img]
Preview
(Document in French)

PDF (Author's version) - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
2MB

Abstract

L’introduction de cultures intermédiaires dans les systèmes de cultures permet de limiter l’érosion du sol et la pollution des masses d’eau, notamment par les nitrates. Elle occasionne des modifications physiques, chimiques, et biologiques du milieu sol qui sont susceptibles d’influencer le devenir des pesticides dans le sol après application. Cette thèse étudie l’impact de la présence de mulchs de cultures intermédiaires à la surface du sol sur deux processus majeurs impliqués dans le devenir des pesticides : l’adsorption et la dégradation, et pour deux herbicides fréquemment retrouvés dans les masses d’eau : le glyphosate et le S-métolachlore. Des mesures d’adsorption en laboratoire sur 9 types de cultures intermédiaires ont permis d’établir que le niveau d’adsorption des herbicides étudiés augmente avec le niveau de décomposition des mulchs, avec une variabilité liée à l’espèce de culture intermédiaire considérée et aux propriétés physico-chimiques de l’herbicide. Un modèle de prédiction du niveau d’adsorption en fonction de niveau de minéralisation des mulchs est proposé. Le suivi de la dégradation des herbicides radiomarqués dans des microcosmes en conditions contrôlées a permis de comparer leur devenir dans le sol à celui dans un sol couvert de résidus de cultures intermédiaires (ou mulch). Les résultats montrent que les voies de dissipation des herbicides sont différentes dans le sol nu comparé au sol couvert de mulch, avec notamment une plus forte immobilisation des herbicides dans les végétaux (formation de résidus fortement liés), et une variabilité liée au type de culture intermédiaire étudié. En outre, l’étude de l’effet du degré de décomposition des cultures intermédiaires au moment de l’application (étudié seulement pour le S-métolachlore) montre une relation entre la proportion d’herbicide interceptée par le mulch et la demi-vie de l’herbicide. Les résultats des trois études présentées dans cette thèse sont discutés au regard de leurs implications pour l’évaluation environnementale des systèmes de cultures. La prise en compte des résidus de cultures à la surface du sol dans les modèles de transfert des pesticides apparaît comme un défi à relever pour mieux décrire les situations observées au champ, et donc mieux évaluer des systèmes de cultures qui sont en plein essor dans les agrosystèmes de zones tempérées. Ces évaluations servent, elles à identifier les pratiques agricoles permettant de limiter le risque de pollution des masses d’eau.

Item Type:PhD Thesis
Uncontrolled Keywords:
Institution:Université de Toulouse > Institut National Polytechnique de Toulouse - Toulouse INP (FRANCE)
Laboratory name:
Research Director:
Justes, Éric and Alletto, Lionel
Statistics:download
Deposited On:10 Feb 2020 10:41

Repository Staff Only: item control page