OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Evaluation des risques de transmission du virus Ebola des chauves-souris à l'homme : étude exploratoire sur les connaissances, les attitudes et les pratiques dans le Sud du Cameroun

Baudel, Hélène. Evaluation des risques de transmission du virus Ebola des chauves-souris à l'homme : étude exploratoire sur les connaissances, les attitudes et les pratiques dans le Sud du Cameroun. Thèse d'exercice, Médecine vétérinaire, Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse – ENVT, 2017, 51 p.

[img]
Preview
(Document in French)

PDF (Author’s version) - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4MB

Abstract

L’écologie du virus Ebola (EBV) demeure méconnue, mais la détection d’ARN viral et d’anticorps anti-EBV chez des chauves-souris suggère qu’elles pourraient constituer un réservoir. Aujourd’hui, on connaît peu les interactions entre hommes et chauves-souris. L’objectif de ce travail était de mener une étude exploratoire pour préciser l’étendue et types de contacts entre hommes et chauves-souris dans le sud du Cameroun, zone à risque d’épidémie d’Ebola. Les résultats devraient contribuer à évaluer les risques de transmission des virus hébergés par les chauves-souris à l’homme. Des enquêtes ont été conduites sur la base de questionnaires semi-structurés dans 11 villages de 4 zones rurales, entre février et mai 2017. Les informations récoltées ont porté sur les pratiques liées à la chasse, la consommation de chauves-souris, les interactions enfants-chauves-souris, les contacts indirects, et la perception des dangers liés aux chauves-souris. Les réponses ont été analysées via des statistiques descriptives, test exact de Fisher et un modèle linéaire généralisé. 135 villageois, de 16 ethnies différentes et majoritairement cultivateurs de subsistance, dépendant de la viande de brousse, ont participé à l’étude.. Les résultats préliminaires montrent que la consommation de chauves-souris et par conséquent les contacts directs, varient significativement entre sites, de 0% (0/22) à 87% (34/39), et ethnie. La chauve-souris apparaît être une ressource occasionnelle de viande, avec une consommation médiane annuelle de 3. 22% des participants rapportent que leurs enfants attrapent les chauves-souris (essentiellement chez les participants qui les consomment). Les contacts indirects sont également fréquents : 55% des chasseurs s’abritent dans des grottes, 67% des personnes interrogées consomment des fruits croqués par les chauves-souris. La diversité géographique des contacts et perceptions vis-à-vis des chauves-souris au Cameroun souligne le besoin de mener des enquêtes à grande échelle afin d’identifier les populations à cibler pour des campagnes de santé et sensibilisation plus efficaces.

Item Type:Thèse d'exercice
Uncontrolled Keywords:
Institution:Université de Toulouse > Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT (FRANCE)
Université de Toulouse > Institut National Polytechnique de Toulouse - Toulouse INP (FRANCE)
Université de Toulouse > Université Toulouse III - Paul Sabatier - UT3 (FRANCE)
Research Director:
Paul, Mathilde
Statistics:download
Deposited On:16 Jan 2020 14:27

Repository Staff Only: item control page