OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Guide de poche des dendro-microhabitats : Description des différents types de microhabitats liés aux arbres et des principales espèces qui y sont associées

Reber, Anabelle and Larrieu, Laurent and Schubert, Marc and Bütler, Rita Guide de poche des dendro-microhabitats : Description des différents types de microhabitats liés aux arbres et des principales espèces qui y sont associées. (2015) [Report]

[img]
Preview
(Document in French)

PDF - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
1MB

Official URL: http://www.vd.ch/fileadmin/user_upload/themes/environnement/forets/fichiers_pdf/biodiv_rpt_12_15/Guide_de_poche_des_micr_2eme_editionL_qlte_opt.pdf

Abstract

Le feuillage des arbres est bien connu pour offrir un abri aux oiseaux, écureuils et autres espèces aisément observables. Mais les arbres recèlent, sur le tronc et les branches, une foule d’autres structures, de taille souvent modeste, qui fournissent abri, nourriture ou lieu de reproduction à une grande diversité d’espèces parmi les animaux, les végétaux ou les champignons. Ces milieux de vie de petite taille portés par les arbres sont appelés «dendro-microhabitats» (fig. 1). Les dendro-microhabitats(en abrégé: «dmh») présentent, selon leur nature (arbre support vivant ou mort, localisation dans l’arbre, forme, degré de décomposition du bois,...), des conditions de vie très différentes les unes des autres. Chaque type de dmh abrite par conséquent des espèces bien spécifiques. Plus on compte de types de dmh dans un peuplement, plus on multiplie les milieux de vie et donc la capacité du peuplement à accueillir un grand nombre d’espèces. Comme les dmh sont des milieux de vie spatialement isolés et évolutifs, les espèces associées sont obligées de se déplacer à travers le peuplement pour trouver un dmh similaire, afin de réduire le parasitisme et le risque de prédation, de rencontrer d’autres individus pour se reproduire ou, bien sûr, pour remplacer le dmh disparu. Ainsi, la fréquence d’un même type de dmh est également très importante pour la survie des espèces associées à ce type. Pour conserver une grande diversité d’espèces en forêt et ainsi renforcer la résistance et la résilience du peuplement, il est donc très utile d’apprendre à reconnaître les dmh. Cela permet d’être à même de repérer les arbres-habitats à conserver lors du martelage ou d’estimer la capacité d’accueil potentielle du peuplement pour les espèces.

Item Type:Report
ProdINRA Id:342575
Uncontrolled Keywords:
Institution:French research institutions > Centre National de la Recherche Scientifique - CNRS (FRANCE)
Other partners > Direction Générale de l'Environnement (DGE-DIREN) - Canton de Vau (Swiss)
Université de Toulouse > Institut National Polytechnique de Toulouse - Toulouse INP (FRANCE)
French research institutions > Institut National de la Recherche Agronomique - INRA (FRANCE)
Laboratory name:
Statistics:download
Deposited On:11 Feb 2019 12:08

Repository Staff Only: item control page