OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

L’Indice de Biodiversité Potentielle (IBP) dans les SLDF. Synthèse de 12 projets

Gonin, Pierre and Larrieu, Laurent and Blanchard, Patrick and Buchet, Elise and Couvin, Philippe and Favre d’Anne, Emmanuel and Galinat, Florian and Loudes, Jean-Pierre and Loudun-Hamon, Camille and Mani, Romain and Marty, Pauline and Rolland, Bruno and Servant, Hugues and Blondel, Audrey and Chantre, Laurent L’Indice de Biodiversité Potentielle (IBP) dans les SLDF. Synthèse de 12 projets. (2015) In: Séminaire de clôture de l'appel à projet sur « la prise en compte de la biodiversité dans les Stratégies locales de développement forestier (SLDF), 7 April 2015 - 8 April 2015 (Puteaux, France). (Unpublished)

[img]
Preview
(Document in French)

PDF - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3MB

Abstract

Les 7 et 8 avril 2015 à Paris, le ministère de l'Ecologie a organisé, avec l'appui de la Fédération nationale des Communes forestières et en lien avec la Fédération des Parcs naturels régionaux, le séminaire de clôture de l'appel à projet sur « la prise en compte de la biodiversité dans les Stratégies locales de développement forestier (SLDF) ». Les SLDF désignent des outils de développement tels que les Chartes forestières de territoires (CFT) et les Plans de Développement de Massif (PDM). Animatrice du réseau des CFT, la Fédération nationale des Communes forestières a suivi l'appel à projet depuis son lancement en 2012, dans le cadre de la Stratégie nationale de la Biodiversité (SNB). En présence des ministères en charge de la biodiversité (MEDDE) et de la forêt (MAAF), ce séminaire a d'abord présenté un panorama des projets réalisés. Les objectifs: évaluer les résultats, les facteurs de réussites et les difficultés rencontrées, valoriser les expériences menées et en tirer des enseignements pour une diffusion des méthodes et des pratiques pour d'autres territoires. Ont ainsi témoigné des porteurs de démarches territoriales forêt-bois, des élus et des acteurs de l'environnement et de la recherche. La qualité des projets en termes de partenariat, de sensibilisation sur le terrain et de dialogue entre les différents acteurs a été unanimement soulignée. Les collectivités locales ont été identifiées comme cheffes de file de ces initiatives pionnières. L'accent a été mis la première journée sur les moyens de connaissance de la biodiversité et sa prise en compte dans la gestion forestière : production de données, d'informations et appropriation par les acteurs concernés. Mais aussi la diffusion de cette connaissance, notamment auprès des professionnels de la filière comme les Entrepreneurs de Travaux forestiers (ETF) et sa concrétisation dans les documents de gestion forestière: plans simples de gestion, documents d'aménagement. Pour poursuivre ces démarches, un lien plus fort doit être créé entre les territoires forestiers et la recherche qui dispose de méthodes et de connaissances approfondies, notamment sur les questions climatiques. Les retours d'expériences ont confirmé la nécessité d'intégrer la biodiversité dans des démarches plus transversales. Elle ne doit pas être "sacralisée" en forêt mais "socialisée", ont rappelé plusieurs intervenants. De plus, ces démarches doivent être incitatives plutôt que prescriptives et règlementaires. Il faut "donner envie" et même proposer des outils "ludiques", adaptés à un public large de propriétaires. Les projets ont aussi montré que la biodiversité apporte une vraie plus-value économique sur les territoires: résilience des forêts, respect des sols et qualité de l'eau, meilleure adaptation aux changements climatiques. Un bon exemple : les Projets Sylvicoles Territoriaux (PST) de la région Rhône-Alpes vise, au-delà de la production de bois d'œuvre, à optimiser les services écosystémiques rendus par la forêt et à décloisonner les approches : prise en compte dans les actions sylvicoles du carbone, de l'eau, de la biodiversité, des paysages ou encore des besoins économiques de la filière locale. La dernière journée était consacrée à la présentation des outils et des financements européens ainsi que les politiques publiques menées en France en faveur de la biodiversité. Les participants ont souligné que les actions pionnières menées sur le terrain nécessitent une animation importante et demande des moyens. Dans ce domaine, les Régions apparaissent comme les pilotes des futures politiques publiques de la biodiversité en cohérence attendue avec la politique nationale. Michaël Weber, vice-président de la Fédération des Parcs Naturels Régionaux et président de l'association des Communes forestières de Moselle, a ajouté que "les communes forestières, en tant que propriétaires de forêts et acteur indispensable des territoires, étaient au carrefour de ces préoccupations et force de concertation".

Item Type:Conference or Workshop Item (Other)
ProdINRA Id:458529
Audience (conference):National conference without published proceedings
Uncontrolled Keywords:
Institution:French research institutions > Centre National de la Recherche Scientifique - CNRS (FRANCE)
Université de Toulouse > Institut National Polytechnique de Toulouse - INPT (FRANCE)
French research institutions > Institut National de la Recherche Agronomique - INRA (FRANCE)
Other partners > Centre National de la Propriété Forestière - CNPF (FRANCE)
Other partners > Centre Régional de la Propriété Forestière Pays de la Loire (FRANCE)
Other partners > Métropole Rouen Normandie (FRANCE)
Laboratory name:
Statistics:download
Deposited By: INRA INRA
Deposited On:17 May 2019 11:16

Repository Staff Only: item control page