OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Les virus oncogènes chez les principales espèces domestiques : étude bibliographique

Mugnier, Amélie. Les virus oncogènes chez les principales espèces domestiques : étude bibliographique. Thèse d'exercice, Médecine vétérinaire, Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT, 2017, 146 p.

[img]
Preview
(Document in French)

PDF (Author's version) - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4MB

Abstract

Les virus oncogènes sont capables d’induire ou de favoriser la formation de tumeurs au sein de l’organisme infecté. Chez les principales espèces domestiques, ils peuvent utiliser différentes méthodes. Les rétrovirus cis-activateurs agissent par mutation activatrice ou insertionnelle : activation d’un proto-oncogène cellulaire grâce à leurs LTRs (exemple : FeLV). Les rétrovirus transducteurs font intervenir un oncogène d’origine cellulaire qu’ils ont préalablement intégré dans leur ADN (exemple : FeSV). Les virus à ADN ainsi que certains rétrovirus mettent en jeu une ou des protéines intrinsèques (Tax pour BLV, Env pour JSRV, E6 et E7 pour les papillomavirus). Des co-facteurs environnementaux ou génétiques, l’échappement au système immunitaire de l’hôte sont souvent nécessaires à l’oncogenèse. Pour finir, les herpèsvirus ont permis de présenter l’importance de la phase de latence, de l’échappement à la crise télomérique et des microARN dans le développement d’un processus tumoral.

Item Type:Thèse d'exercice
Uncontrolled Keywords:
Institution:Université de Toulouse > Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT (FRANCE)
Université de Toulouse > Institut National Polytechnique de Toulouse - Toulouse INP (FRANCE)
Université de Toulouse > Université Toulouse III - Paul Sabatier - UT3 (FRANCE)
Research Director:
Bertagnoli, Stéphane
Statistics:download
Deposited On:05 May 2017 09:41

Repository Staff Only: item control page