OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Risques épidémiologiques associés à l’élevage porcin à Madagascar : cas particulier de la peste porcine africaine dans les zones d’interface avec le potamochère (potamochoerus larvatus)

Grangé, Tania. Risques épidémiologiques associés à l’élevage porcin à Madagascar : cas particulier de la peste porcine africaine dans les zones d’interface avec le potamochère (potamochoerus larvatus). Thèse d'exercice, Médecine vétérinaire, Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT, 2016, 156 p.

[img]
Preview
(Document in French)

PDF (Author's version) - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
6MB

Abstract

La peste porcine africaine (PPA) est une fièvre hémorragique virale touchant les porcs domestiques et sauvages, présente en Afrique subsaharienne, en Sardaigne et en Europe de l’Est. Hautement contagieuse et avec un taux de mortalité approchant les 100%, ses conséquences économiques et sociales sont dévastatrices dans les pays atteints. C’est le cas de Madagascar, où la PPA y est endémique depuis son introduction en 1998. L’objectif de cette étude est de caractériser les élevages porcins malgaches et les facteurs de risque associés à la PPA, notamment ceux en relation avec la présence de potamochères, à l’aide d’enquêtes épidémiologiques transversales réalisées auprès des éleveurs porcins. Les résultats statistiques montrent une filière porcine encore très fragile, avec des éleveurs craignant d’investir dans une activité jugée aléatoire, ainsi qu’un danger constant de la PPA. Les principaux facteurs de risque identifiés sont l’alimentation à base de déchets de cuisine contenant de la viande de porc ou de potamochère, la divagation, l’abattage à domicile et l’absence de biosécurité et de mesures sanitaires. A l’inverse, le rôle épidémiologique des potamochères apparaît négligeable, malgré les contacts existant avec les porcs domestiques. Néanmoins, des facteurs de protection ont pu être mis en évidence comme l’entraide entre éleveurs, l’arrêt de la consommation de viande de porc ou de potamochère, et l’isolement des animaux pendant les périodes à risque de PPA. L’approche globale « OneHealth-EcoHealth » semble une solution adaptée et durable afin d’intégrer les problématiques d’ordre socioéconomique, politique et écologique propres à Madagascar et inhérentes à la compréhension d’une maladie complexe telle que la PPA.

Item Type:Thèse d'exercice
Uncontrolled Keywords:
Institution:Université de Toulouse > Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT (FRANCE)
Université de Toulouse > Institut National Polytechnique de Toulouse - INPT (FRANCE)
Université de Toulouse > Université Paul Sabatier-Toulouse III - UPS (FRANCE)
Research Director:
Waret-Szkuta, Agnès
Statistics:download
Deposited By: Karine Hernandez
Deposited On:27 Jan 2017 10:30

Repository Staff Only: item control page