OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Le lymphome B riche en cellules T chez le chat : étude clinique, histologique et immunophénotypique de 12 cas

Bergerot, Céline. Le lymphome B riche en cellules T chez le chat : étude clinique, histologique et immunophénotypique de 12 cas. Thèse d'exercice, Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT, 2002, 28 p.

[img]
Preview
(Document in French)

PDF - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
941Kb

Abstract

Dans le but de définir les caractéristiques cliniques, histologiques et immunophénotypiques du lymphome B riche en cellules T (LBRCT) chez le chat, nous avons analysés 12 cas de lymphomes félins présentant une composition cellulaire polymorphe incluant un mélange de petites et grandes cellules lymphoïdes. Malgré une apparence histologique homogène, les données immunohistochimiques nous ont permis de différencier trois types de lymphomes : le sarcome histiocytaire (n=1), le LBRCT (n=6) et le lymphome B diffus à grandes cellules (n=5). Le tableau clinique du LBRCT se caractérise par une atteinte nodale périphérique localisée aux noeuds lymphatiques cervicaux (n=3), au noeud lymphatique axillaire accessoire (n=1) ou généralisée à l'ensemble des noeuds lymphatiques périphériques (n=2). Les durées de survie sont extrêmement variables et s'étendent sur 1 à 18 mois. L'aspect microscopique révèle un remaniement important de l'architecture du noeud lymphatique par une infiltration : diffuse (n=2), nodulaire à diffuse (n=3) ou nodulaire (n=1). La population cellulaire quant à elle, est caractérisée par la présence de grandes cellules atypiques éparpillées sur un fond uniforme de petits lymphocytes représentant plus de 50% de la population cellulaire totale. A l'examen immunohistochimique, les cellules atypiques expriment deux marqueurs de lymphocytes B : le BLA36 et le CD79, tandis que la population de petits lymphocytes exprime soit le CD3 (marqueur de lymphocytes T) soit le CD79. Ces données présentent des similitudes avec les précédentes études sur le LBRT chez le chat. Néanmoins ces résultats sont à nuancer dans la mesure où nous ne disposons pas à l'heure actuelle en médecine vétérinaire des moyens nécessaire à la différenciation du LBRT et du lymphome Hodgkinien à prédominance lymphocytaire.

Item Type:Thèse d'exercice
Uncontrolled Keywords:
Institution: Université de Toulouse > Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT
Research Director:
Delverdier, Maxence
Statistics:download
Deposited By:Marine Debouchaud

Repository Staff Only: item control page