OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

La microbiologie des vins issus des raisins botrytisés au cours de l'élevage. Caractérisation des souches de "Saccharomyces cerevisiae" responsables de refermentations.

Divol, Benoit. La microbiologie des vins issus des raisins botrytisés au cours de l'élevage. Caractérisation des souches de "Saccharomyces cerevisiae" responsables de refermentations. PhD, Institut National Polytechnique de Toulouse, 2004

[img]
Preview
(Document in French)

PDF - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4Mb

Official URL: http://ethesis.inp-toulouse.fr/archive/00000095/

Abstract

La fermentation alcoolique des vins liquoreux français issus de raisin botrytisés est arrêtée brutalement par ajout massif de dioxyde de soufre après qu'un certain équilibre est atteint entre la teneur en alcool formé et la concentration en sucres résiduels. Certaines souches de levures fermentaires survivent et parfois se multiplient provoquant une nouvelle fermentation alcoolique indésirable ; c'est la refermentation. Le suivi microbiologique de nombreux lots de vin a permis de montrer que des levures sont dans un état physiologique similaire à celui décrit chez les bactéries sous l'appellation de viable non cultivable. Cet état explique l'apparente stérilité du vin après le mutage. Au sein de l'espèce Saccharomyces cerevisiae, une sélection naturelle se produit, ne laissant souvent la place qu'à une seule souche de refermentation, tolérante au dioxyde de soufre. Une étude écologique a montré que seules certaines espèces fermentaires et oxydatives survivent. Les plus tolérantes au dioxyde de soufre forment de l'éthanal au cours de l'élevage, malgré un métabolisme ralenti, et augmente la combinaison du dioxyde de soufre libre. Cet éthanal vient progressivement combiner le dioxyde de soufre libre. La sortie de l'état viable non cultivable est probablement la clef des mécanismes engendrant les refermentations. L'utilisation du diméthyldicarbonate au moment du mutage a été étudiée en couplage avec le dioxyde de soufre. Des souches de Saccharomyces cerevisiae de refermentation ont été isolées. Elles exhibent des singularités de séquence de leur ADNr, les apparentant aux souches de voile de certains vins spéciaux. Ces souches surexpriment constitutivement le gène SSU1 et synthétisent rapidement une forte concentration d'éthanal en réponse à la présence de dioxyde de soufre. La présence de fortes concentrations de dioxyde de soufre sélectionne les souches les plus résistantes. La refermentation est donc le résultat d'une adaptation génétique et d'une sélection, fruit d'une multitude de paramètres microbiologiques, physico-chimiques et humains. Botrytis-affected wines microbiology during maturation. Characterization of Saccharomyces cerevisiae strains responsible for refermentation.

Item Type:PhD Thesis
Uncontrolled Keywords:
Institution: Université de Toulouse > Institut National Polytechnique de Toulouse - INPT
Laboratory name:
Research Director:
Strehaiano, Pierre
Statistics:download
Deposited By:admin admin

Repository Staff Only: item control page