OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Etude numérique et modélisation de la modulation de la turbulence dans un écoulement de nappe chargée de particules

Vermorel, Olivier. Etude numérique et modélisation de la modulation de la turbulence dans un écoulement de nappe chargée de particules. PhD, Institut National Polytechnique de Toulouse, 2003

[img]
Preview
(Document in French)

PDF - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3386Kb

Official URL: http://ethesis.inp-toulouse.fr/archive/00000004/

Abstract

Ce travail de thèse est consacré à l’étude numérique et théorique de la modulation de la turbulence par des particules. Cette étude s’appuie sur des résultats issus de simulations de type Euler/Lagrange qui résolvent directement les équations instantanées de la phase gazeuse et effectuent un suivi de trajectoires des particules. La configuration étudiée représente une nappe de particules injectées à haute vitesse dans une turbulence homogène isotrope décroissante. Le mouvement des particules est supposé uniquement gouverné par la force de traînée visqueuse. Le chargement en particules est suffisamment important pour que les particules influent sur la phase gazeuse (couplage inverse) mais suffisamment faible pour pouvoir négliger les collisions interparticulaires. Une analyse des équations de transport des principales grandeurs moyennes de l’écoulement est menée pour déterminer les effets directs et indirects des particules sur la turbulence fluide. L’étude des transferts d’énergie entre phases montre que la présence des particules tend à détruire la turbulence gazeuse au centre de la nappe et à l’augmenter à la périphérie. Ce dernier effet est causé par la forte corrélation entre la distribution de particules et la vitesse instantanée du gaz. Le modèle k - ε est ensuite étudié et la validité de ses hypothèses de fermeture en écoulement diphasique est éprouvée à l’aide de tests a priori. Une nouvelle formulation de type viscosité turbulente, fonction des paramètres diphasiques, est utilisée pour modéliser le tenseur de Reynolds du gaz. Une équation de Langevin diphasique est également testée pour modéliser les équations de vitesse de dérive et de covariance des fluctuations de vitesse fluide-particules.

Item Type:PhD Thesis
Uncontrolled Keywords:
Institution: Université de Toulouse > Institut National Polytechnique de Toulouse - INPT
Laboratory name:
Research Director:
Bedat, Benoît and Poinsot, Thierry
Statistics:download
Deposited By:admin admin

Repository Staff Only: item control page