OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Régulation de la production d'antibiotiques dithiolopyrrolones chez saccharothrix algeriensis NRRL B-24137

Bouras, Noureddine. Régulation de la production d'antibiotiques dithiolopyrrolones chez saccharothrix algeriensis NRRL B-24137. PhD, Institut National Polytechnique de Toulouse, 2005

[img]
Preview
(Document in French)

PDF - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
6Mb

Official URL: http://ethesis.inp-toulouse.fr/archive/00001496/

Abstract

Ce travail s'est donné pour objectif l'étude de l'effet de certains nutriments (acides aminés, acides organiques et acide humique) sur la production des antibiotiques dithiolopyrrolones, ainsi que l'induction de la production de nouvelles dithiolopyrrolones chez Saccharothrix algeriensis NRRL B-24137 (= DSM 44581) dans un milieu semi-synthétique. La cystine à une concentration comprise entre 0 et 5 mM favorise la production des dithiolopyrrolones en fournissant des précurseurs du noyau pyrrothine. Au-delà de cette concentration, la production des dithiolopyrrolones chute fortement. La présence de certains acides aminés comme L-proline, acide L-glutamique et DL-histidine et certains acides organiques comme 4-hydroxybenzoïque, benzentétracarboxylique, pantothénique et pivalique mène à une augmentation de la production des dithiolopyrrolones. En outre, les productions des dithiolopyrrolones sont fortement favorisées en présence de 0,25 g/L de l'acide humique. En revanche, la présence de certains acides aminés (cystéine, méthionine, éthionine, etc.) et acides organiques (pamoïque, benzensulfonique et syringique, etc.) a un effet inhibiteur sur la production des dithiolopyrrolones même à des concentrations peu élevées. Certains acides organiques s'incorporent directement au niveau de la chaîne latérale produisant ainsi l'antibiotique correspondant. Dans le milieu synthétique de base, Sa. algeriensis ne produit qu'un nombre limité de dithiolopyrrolones. L'induction de nouvelles dithiolopyrrolones a été réalisée par l'addition de certains acides aminés (cysteine et cystine) et acides organiques (benzoïque, cinnamique, 4-bromobenzoïque, etc.). Dans cette étude, dix huit principales nouvelles dithiolopyrrolones ont été obtenues. Les similarités des molécules nouvellement apparues observées dans les spectres UV -visible et les fragments de masse indiquent qu'on est en présence de molécules appartenant au même groupe des dithiolopyrrolones ou des précurseurs proches des dithiolopyrrolones. Les données ont révélés que la molécule PR 14,60 (PM = 276) est une déméthyl-benzoyl-pyrrothine, une nouvelle molécule jamais signalée. En revanche, la nouvelle dithiolopyrrolone PR 16,64 est une benzoyl-pyrrothine, une molécule produite en traces dans le milieu complexe. Des fermentations contrôlées dans des fermenteurs en batch ont été effectuées en présence de l'acide benzoïque, de l'acide tiglique, de l'acide méthacrylique et de l'acide humique (pris un à un) pour affiner les résultats obtenus en ErIenmeyers. D'après les résultats obtenus, la croissance de Sa. algeriensis dans toutes les fermentations est très rapide pendant les premières heures de culture. Les cellules de la culture témoin subissent une lyse cellulaire assez marquée alors que les cellules en présence des acides organiques se maintiennent bien. Les acides organiques en tant que source de carbone permettent la conservation de l'intégrité des cellules. Les dithiolopyrrolones ne sont produits que pendant l'idiophase. La biosynthèse de ces antibiotiques est soumise à la régulation par les acides organiques ajoutés. L'acide méthacrylique et l'acide tiglique, dans certaines conditions, augmentent la production de quelques dithiolopyrrolones. En outre, une diminution de la teneur de toutes les dithiolopyrrolones est observée après les 80 h de fermentation. Ces baisses constatées des titres sont à attribuer peut être à une dégradation ou transformation des dithiolopyrrolones. Les résultats obtenus en fermenteurs ne sont pas exactement les même que ceux obtenus en ErIenmeyers d'un point de vue qualitatif et quantitatif. En revanche, nous avons obtenu les deux nouvelles molécules induites par l'acide benzoïque (PR 14,60 et PR 16,64).

Item Type:PhD Thesis
Uncontrolled Keywords:
Institution: Université de Toulouse > Institut National Polytechnique de Toulouse - INPT
Laboratory name:
Research Director:
Lebrihi, Ahmed
Statistics:download
Deposited By:admin admin

Repository Staff Only: item control page