OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Contribution à l'étude de la réactivité émotionnelle chez le cheval : étude expérimentale

Bertrand, Magali. Contribution à l'étude de la réactivité émotionnelle chez le cheval : étude expérimentale. Thèse d'exercice, Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT, 2002, 126 p.

[img]
Preview
(Document in French)

PDF - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
1517Kb

Abstract

Les manipulations modulant la réactivité émotionnelle, nous avons étudié leurs effets à deux périodes du développement des chevaux : la naissance et le sevrage. La première expérience s'est intéressée aux effets à long terme de manipulations effectuées au cours des quatorze premiers jours de vie sur la maniabilité et l'émotivité de vingt six poulains Welsh. Les épreuves comportementales ont montré que les manipulations néonatales n'ont d'effet positif que sur la maniabilité, les réactions à la surprise et la peur de l'Homme. Il n'y a pas de généralisation à des stimuli inconnus. De plus, l'effet est transitoire et disparaît totalement au bout d'un an. Ces manipulations s'apparentent donc à de l'habituation. La seconde expérience a cherché à déterminer si la période suivant le sevrage est une période favorable aux manipulations et à en évaluer les effets à long terme chez vingt quatre poulains Anglo-Arabes. Les animaux ont été manipulés dix minutes deux fois par jour pendant douze jours immédiatement après le sevrage (SO) ou vingt et un jours après (S21). Les manipulations et les épreuves comportementales, parfois associées à la mesure du rythme cardiaque, étaient semblables à celles effectuées à la naissance et ont été réalisées deux jours, trois, sept et dix mois après le sevrage. Les poulains SO ont eu un comportement plus passif lors des manipulations et des tests que les poulains S21 : moins de réactions à l'isolement, envers l'Homme ou à l'effet de surprise. La période suivant le sevrage peut donc être qualifiée de " période optimale " pour les manipulations. De plus, contrairement à la première expérience, les effets persistent jusqu'à dix mois.

Item Type:Thèse d'exercice
Uncontrolled Keywords:
Institution: Université de Toulouse > Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT
Research Director:
Hay, Magali
Statistics:download
Deposited By:Mathieu Andro

Repository Staff Only: item control page