OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Étude de l'anesthésie cornéenne induite par l'instillation d'un collyre de chlorhydrate d'oxybuprocaïne 0,4% chez le chien

Michel, Julien. Étude de l'anesthésie cornéenne induite par l'instillation d'un collyre de chlorhydrate d'oxybuprocaïne 0,4% chez le chien. Thèse d'exercice, Médecine vétérinaire, Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT, 2012, 98 p.

[img]
Preview
(Document in French)

PDF - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
7Mb

Abstract

L’anesthésie cornéenne est couramment pratiquée en ophtalmologie vétérinaire pour faciliter la réalisation de gestes diagnostiques et thérapeutiques de routine. Cette anesthésie est réalisée par instillation de collyre à base notamment d’oxybuprocaïne ou de tétracaïne. L’objet de ce travail est d’une part de décrire les effets d’un collyre de chlorhydrate d’oxybuprocaïne 0,4 % sur la sensibilité cornéenne du chien sain et, d’autre part, de les comparer à ceux d’un collyre de tétracaïne 1 %. Notre étude, menée respectivement sur deux groupes de beagles de 22 et 12 sujets, a consisté à mesurer, à l’aide d’un esthésiomètre de Cochet-Bonnet, le seuil de réponse à l’attouchement cornéen avant et après l’instillation d’oxybuprocaïne et de tétracaïne. Nos résultats indiquent que la diminution de sensibilité cornéenne induite par l’instillation d’un collyre de chlorhydrate d’oxybuprocaïne 0,4 % est comparable à celle décrite dans la littérature avec d’autres anesthésiques topiques chez le chien sain. Il n’existe par ailleurs pas de différence significative avec la tétracaïne 1 % selon nos mesures esthésiométriques, bien que l’oxybuprocaïne soit mieux tolérée localement que la tétracaïne.

Item Type:Thèse d'exercice
Uncontrolled Keywords:
Institution: Université de Toulouse > Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT
Research Director:
Régnier, Alain
Statistics:download
Deposited By:Marilyne Hartmann

Repository Staff Only: item control page