OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Effets pharmocologiques oculaires d'un insert ophtalmique contenant du tropicamide et de la néosynéphrine (Mydriasert®) chez le chien sain

Bal, Pierre. Effets pharmocologiques oculaires d'un insert ophtalmique contenant du tropicamide et de la néosynéphrine (Mydriasert®) chez le chien sain. Thèse d'exercice, Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT, 2010, 70 p.

[img] (Document in French)

PDF - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
1MB

Abstract

Les mydriatiques sont utilisés quotidiennement dans l’exercice de l’ophtalmologie vétérinaire. Cette étude expérimentale avait pour but d’évaluer l’effet pharmacologique et les effets oculaires d’un insert ophtalmique à usage humain contenant du tropicamide et de la néosynéphrine (Mydriasert®) chez le chien sain. Dans une première série, la mydriase obtenue avec le Mydriasert® a été comparée à celle obtenue avec l’association de tropicamide et de néosynéphrine en collyres. Lors de cette manipulation la tolérance locale a également été évaluée. Dans une deuxième série, l’analyse a porté sur les effets du Mydriasert® appliqué pendant 120 minutes sur la pression intraoculaire et la sécrétion lacrymale. Finalement, l’évolution du diamètre pupillaire avec différents temps d’application du Mydriasert® (15, 30 et 45 minutes) a été comparée. Les résultats montrent que l’utilisation du Mydriasert® chez le chien sain permet d’obtenir une mydriase au moins équivalente à celle obtenue avec l’association de tropicamide et de néosynéphrine en collyres. Aucun effet oculaire parallèle majeur n’a été mis en évidence, à l’exception d’une augmentation modérée de la pression intraoculaire qui est restée dans le domaine des valeurs usuelles. Deux inconvénients de l’utilisation de l’insert ophtalmique chez le chien ont été mis en évidence : la lenteur de l’obtention d’une mydriase maximale comparativement à celle obtenue avec les collyres et l’expulsion spontanée possible après son application. Par ailleurs, l’utilisation du Mydriasert® est plus coûteuse que celle des collyres. En conclusion, cette étude montre que le Mydriasert® est efficace chez le chien mais que son utilisation est peu compatible avec la pratique de l’ophtalmologie vétérinaire.

Item Type:Thèse d'exercice
Uncontrolled Keywords:
Institution: Université de Toulouse > Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT
Research Director:
Régnier, Alain
Statistics:download
Deposited By: Marilyne Hartmann

Repository Staff Only: item control page