OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Etiopathogénie des IBD : état actuel des connaissances

Le Foll, Catherine. Etiopathogénie des IBD : état actuel des connaissances. Thèse d'exercice, Université Paul Sabatier - Toulouse III, 2001, 86 p.

[img]
Preview
(Document in French)

PDF - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4MB

Abstract

Le tube digestif est l'organe qui assure la nutrition de l'organisme par digestion des aliments. C'est un lieu de transfert entre le milieu extérieur et intérieur ; il possède donc des capacités d'absorption sélective : les nutriments sont absorbés alors que toutes les molécules étrangères non digestibles sont éliminées. Cette sélectivité permet la protection de l'organisme contre les agents pathogènes présents dans le bol alimentaire. Cette fonction de protection est assurée par le système immunitaire intestinal : le GALT. Composé d'îlots lymphoïdes, le GALT indentifie les antigènes et stimule les cellules immunitaires si nécessaire. Malgré cette adaptation du système immunitaire, il existe des pathologies inflammatoires très graves du tube digestif : les IBD (Inflammatory Bowel Disease). Elles sont caractérisées par des infiltrations cellulaires de la muqueuse intestinale et se traduisent par des symptômes persistants de gastro-entérite. Les malades souffrent de mal digestion et d'affaiblissement intense parfois associés à d'autres troubles (articulaires, hépatiques, dermatologiques). Selon la localisation et l'intensité des lésions digestives, on distingue la colite ulcérative (lésions superficielles du colon) et la maladie de Crohn (lésions profondes du grêle et du colon). Ces pathologies sont dues à un dérèglement du système immunitaire intestinal. L'activité cellulaire est intense et mène à des migration cellulaires, à des sécrétions de cytokines en cascades et à l'arrivée sur le site de nombreux facteurs de l'inflammation rendant le phénomène très complexe. La cause des IBD reste à ce jour inconnue, on suspecte une étiologie multifactorielle (facteurs génétiques, environnementaux, infectieux et auto-immuns) qui agit sur trois niveaux : la prédisposition, le déclenchement de l'entretien de la maladie. L'hypothèse étant que l'association de plusieurs facteurs déclenche une réaction inflammatoire incontrôlable par les mécanismes physiologiques d'immunorégulation.

Item Type:Thèse d'exercice
Uncontrolled Keywords:
Institution: Université de Toulouse > Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT
Research Director:
Boullier, Séverine
Statistics:download
Deposited By: Evelyne Picco
Deposited On:22 May 2008 12:44

Repository Staff Only: item control page