OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Indicateurs de biodiversité dans les exploitations agricoles biologiques et conventionnelles des Vallées et Coteaux de Gascogne, cas d’étude français du projet européen BIOBIO

Sarthou, Jean-Pierre and Choisis, Jean-Philippe and Amossé, Alexandre and Arndorfer, Michaela and Bailey, Debra and Balázs, Katalin and Balent, Gérard and Deconchat, Marc and Dennis, Peter and Eiter, Sebastian and Fjellstad, Wendy and Friedel, Jürgen Kurt and Jeanneret, Philippe and Jongman, Rob H. G. and Kainz, Maximilian and Moreno, Gerardo and Ouin, Annie and Paoletti, Maurizio Guido and Pointereau, Philippe and Stoyanova, Siyka and Viaggi, Davide and Vialatte, Aude and Wolfrum, Sebastian and Herzog, Felix Indicateurs de biodiversité dans les exploitations agricoles biologiques et conventionnelles des Vallées et Coteaux de Gascogne, cas d’étude français du projet européen BIOBIO. (2013) Innovations agronomiques, 32. 333-349. ISSN 1958-5853

[img]
Preview
(Document in French)

PDF (Publisher's version) - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
792kB

Official URL: http://www6.inra.fr/ciag/Revue/Volumes-publies-en-2013/Volume-32-Novembre-2013

Abstract

Dans le cadre du projet européen BIOBIO, nous avons comparé entre pays les richesses en habitats et richesses spécifiques cumulées de quatre groupes taxonomiques (plantes, abeilles sauvages, araignées, vers de terre), de 169 exploitations biologiques ou conventionnelles appartenant à 10 pays. Pour le cas d’étude français, Vallées et Coteaux de Gascogne, les corrélations entre indicateurs directs (richesses spécifiques des taxons et habitats) et indirects (pratiques agricoles) de biodiversité, relevés dans 8 exploitations conventionnelles et 8 biologiques, ont été recherchées. Les résultats montrent que le nombre d’habitats cultivés et surtout semi-naturels par exploitation est le principal facteur déterminant le niveau de biodiversité à cette échelle, pour le cas d’étude français comme pour les autres cas d’étude. Ce facteur explique en partie le plus haut niveau de biodiversité observé pour le cas d’étude français. Néanmoins, les pratiques, spécifiques ou non des modes de production biologique et conventionnelle, gouvernent généralement les paramètres de biodiversité à l’échelle de l’habitat. In fine, le projet propose la méthode BIOBIO de suivi de la biodiversité dans les exploitations agricoles.

Item Type:Article
Additional Information:Thanks to INRA. The definitive version is available at http://www6.inra.fr/ciag/Revue/Volumes-publies-en-2013/Volume-32-Novembre-2013
HAL Id:hal-01644158
ProdINRA Id:219248
Audience (journal):National peer-reviewed journal
Uncontrolled Keywords:
Institution:Université de Toulouse > Institut National Polytechnique de Toulouse - INPT (FRANCE)
French research institutions > Institut National de la Recherche Agronomique - INRA (FRANCE)
Other partners > Technische Universität München - TUM (GERMANY)
Other partners > Università di Bologna (ITALY)
Other partners > Universidad de Extremadura Uex (SPAIN)
Other partners > Wageningen University & Research - WUR (NETHERLANDS)
Other partners > Aberystwyth University - Aber (UNITED KINGDOM)
Other partners > Agronutrition (FRANCE)
Other partners > Agroscope (SWITZERLAND)
Other partners > Institute of Plant Genetic Resources K.Malkov - IPGR (BULGARIA)
Other partners > Norvegian Institute of Bioeconomy Research - NIBIO (NORWAY)
Other partners > Solagro (FRANCE)
Other partners > Szent István University - SZIU (HUNGARY)
Other partners > Universität für Bodenkultur Wien - BOKU (AUSTRIA)
Other partners > Università degli Studi di Padova (ITALY)
Laboratory name:
Statistics:download
Deposited By: INRA INRA
Deposited On:03 Oct 2017 12:42

Repository Staff Only: item control page