OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Organiser la synergie des cycles pour promouvoir un métabolisme urbain écologiquement performant

Dumat, Camille and Pierart, Antoine Organiser la synergie des cycles pour promouvoir un métabolisme urbain écologiquement performant. (2017) In: Sustainable Urban Agricultures (UA) : Vector for Ecological Transition, 6 June 2017 - 9 June 2017 (Toulouse, France). (Unpublished)

[img]
Preview
(Document in French)

PDF (Author's version) - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
2MB

Abstract

Introduction : Les villes sont des écosystèmes complexes qui ont la capacité de générer des services écosystémiques et d’évoluer vers une gestion durable des flux de déchets et énergies impliquées grâce à la création de synergies basées sur la connaissance de la nature et des quantités de matières et énergies impliquées. Cependant comme en agriculture, où réussir à mettre en place des pratiques d’agroécologie intensive requière une expertise pointue des mécanismes biogéochimiques en jeu : organiser des pratiques d’agricultures urbaines (AU) qui favorisent des villes durables grâce à des symbioses éco-pensées et anticipées est un enjeu crucial ! L’objectif de notre communication est de sensibiliser les acteurs de l’économie circulaire à l’intérêt d’intégrer dans la réflexion la connaissance des cycles biogéochimiques des divers éléments plus ou moins (éco)toxiques et des cycles de vie des différents produits couramment utilisés en zones urbaines. En effet, d’une part la fertilisation raisonnée des sols est réalisée sur la base de la connaissance des cycles biogéochimiques, et d’autre part la gestion durable des substances chimiques en Europe par le règlement REACH est réalisée sur tout le cycle de vie des produits commercialisés. Finalement, en France, le règlement des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) est basé sur une gestion intégrée des divers milieux sol, eaux, air et impacts (bruit, odeur, pollution…) en raison des nombreux transferts et interactions existant. Mise en œuvre : Un travail d’analyse bibliographique en cours vise à compiler et croiser les informations disponibles sur : (i) d’une part, les cycles biogéochimiques d’éléments (éco)toxiques (Pb et Cd) et nutritifs pour les plantes (Cu, NPK) et (ii) d’autre part, les cycles de vie des principaux articles et produits commercialisés utilisés en zones urbaines et contenant ces éléments. L’objectif est d’éclairer les principaux scénarios d’émissions dans l’environnement et également de dilution et (bio)dégradation ou concentration, afin in fine de déterminer les différents compartiments des écosystèmes potentiellement les plus impactés et les usages sensibles. Résultats & Discussions : Les projets d’AU recèlent d’opportunités à saisir pour promouvoir une économie circulaire durable, basée sur la « qualité » des différents produits en lien avec les usages visés. Exemple-1 : Pour un sol urbain ne présentant pas de pollution en métaux persistant, il est particulièrement pertinent d’entretenir la fertilité du sol par l’utilisation de diverses plantes engrais-verts qui ont la capacité de solubiliser les minéraux riches en P, K (plantes peu exigeantes) et de fixer l’azote atmosphérique (ex. des légumineuses). Ces plantes sont ensuite incorporées au sol pour lui fournir des éléments nutritifs (pour les plantes) et l’enrichir en matières organiques. Ce cycle biogéochimique naturel ainsi organisé a l’avantage de promouvoir les effets terroirs pour les cultures produites et d’éviter également une sur-fertilisation des sols avec des engrais chimiques dont la production est énergivore et qui par ailleurs peuvent apporter des traces de métaux tel le cadmium. Exemple-2 : Les cultures sur les toits requièrent des supports de culture légers. Des supports de culture fabriqués à partir de textiles recyclés sont commercialisés. Cependant la question des substances chimiques potentiellement présentes dans ces supports de culture et leur phyto-disponibilité se pose ! Pour ces exemples et beaucoup d’autres, il est donc indispensable d’anticiper pour un produit commercialisé les potentiels futurs usages possibles selon la composition chimique du produit concerné. Les usages alimentaires sont les plus sensibles, il est donc crucial de raisonner les usages des produits issus de l’économie circulaire en lien avec les caractéristiques des produits. En permaculture, l’objectif est de créer des synergies entre les cycles biogéochimiques des diverses cultures et éventuellement les élevages de l’exploitation afin de réduire les intrants exogènes et donc les risques de pollution et l’utilisation d’énergie et de ressources naturelles.

Item Type:Conference or Workshop Item (Poster)
HAL Id:hal-01663814
Audience (conference):International conference without published proceedings
Uncontrolled Keywords:
Institution:French research institutions > Centre National de la Recherche Scientifique - CNRS (FRANCE)
Université de Toulouse > Institut National Polytechnique de Toulouse - INPT (FRANCE)
Other partners > Universidad de Castilla-La Mancha - UCLM (SPAIN)
Université de Toulouse > Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS (FRANCE)
Université de Toulouse > Université Toulouse - Jean Jaurès - UT2J (FRANCE)
Other partners > Réseau-AgriVille (FRANCE)
Laboratory name:
Statistics:download
Deposited By: Camille DUMAT THEVENON
Deposited On:28 Nov 2017 12:25

Repository Staff Only: item control page