OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Étude de la prévalence du virus de Schmallenberg chez les bovidés de parcs zoologiques dans deux contextes épidémiologiques différents

Braud, Cindy. Étude de la prévalence du virus de Schmallenberg chez les bovidés de parcs zoologiques dans deux contextes épidémiologiques différents. Thèse d'exercice, Médecine vétérinaire, Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT, 2016, 155 p.

[img]
Preview
(Document in French)

PDF (Author's version) - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
5MB

Abstract

Le virus de Schmallenberg (SBV) est un Orthobunyavirus de la famille des Bunyaviridae. Il a été découvert en août 2011 dans le nord-ouest de l'Europe et s'est propagé à la plupart des régions du continent par transmission vectorielle via les Culicoides. La plupart des infections sont asymptomatiques chez les ruminants adultes, mais le virus peut occasionnellement causer des signes cliniques tels qu'une diminution de la production laitière, de l'hyperthermie, de l'anorexie et des diarrhées. L'infection de femelles gestantes sensibles peut entraîner de la mortinatalité ainsi que des malformations congénitales chez les veaux, les agneaux et les chevreaux. La maladie affecte principalement les ruminants domestiques mais des anticorps ont été retrouvés chez différentes espèces sauvages en liberté mais également maintenues en captivité. Notre étude a évalué la séroprévalence du SBV chez des bovidés sauvages maintenus en captivité dans deux situations épidémiologiques différentes: 42 échantillons (40 animaux) ont été prélevés au parc de Beekse Bergen (BB, Hilvarenbeek - Pays-Bas) entre 2011 et 2014 et 16 échantillons (14 animaux) ont été collectés entre 2013 et 2015 à la Ménagerie du Jardin des Plantes, Muséum National d'Histoire Naturelle (MNHN, Paris). Trente-cinq des cinquante prélèvements ont été confirmés positifs par séroneutralisation virale : des anticorps ont été retrouvés chez 13 des 16 prélèvements du MNHN et chez 22 des 42 prélèvements du parc de BB. Pour la première fois, du SBV a été détecté dans le sang d’un gnou bleu (Connochaetes taurinus taurinus). Aucune preuve de lien de causalité entre maladie et virémie n'a pu être mise en évidence jusqu'à maintenant. Les mesures thérapeutiques et préventives, le rôle hypothétique de réservoir et les possibilités de dissémination sont discutés pour l'ensemble des espèces étudiées.

Item Type:Thèse d'exercice
Uncontrolled Keywords:
Institution:Université de Toulouse > Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT (FRANCE)
Université de Toulouse > Institut National Polytechnique de Toulouse - INPT (FRANCE)
Université de Toulouse > Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS (FRANCE)
Research Director:
Meyer, Gilles
Statistics:download
Deposited By: Karine Hernandez
Deposited On:17 Mar 2017 10:55

Repository Staff Only: item control page