OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Cardiopathies congénitales chez le chat de moins de 2 ans : étude rétrospective sur 24 cas présentés au Centre Hospitalier Universitaire Vétérinaire de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse, du 1er janvier 2004 au 31 décembre 2014

Labat, Quentin. Cardiopathies congénitales chez le chat de moins de 2 ans : étude rétrospective sur 24 cas présentés au Centre Hospitalier Universitaire Vétérinaire de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse, du 1er janvier 2004 au 31 décembre 2014. Thèse d'exercice, Médecine vétérinaire, Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT, 2016, 97 p.

[img]
Preview
(Document in French)

PDF (Author's version) - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
6MB

Abstract

Les cardiopathies congénitales sont relativement mal connues en médecine vétérinaire par rapport à la médecine humaine, et demeurent aujourd’hui peu explorées chez le chat. Une synthèse des connaissances actuelles sur ces affections chez l’espèce féline a donc été réalisée, afin d’être confrontée aux résultats d’une étude rétrospective s’appuyant sur 24 chats souffrant de cardiopathies congénitales, présentés au Centre Hospitalier Universitaire Vétérinaire de Toulouse entre 2004 et 2014. Une grande partie de nos résultats sont en accord avec les données de la littérature. Avec une prévalence de 0,12%, les malformations cardiaques concernent surtout le jeune chat, avec une prédisposition liée à la race. Une majorité de dysplasie mitrale a été relevée (63%), observation qui diffère de certains auteurs. D’un point de vue clinique, ces affections se manifestent principalement par la présence d’un souffle cardiaque et parfois de signes cliniques, notamment respiratoires. Les images radiographiques présentaient surtout des signes de cardiomégalie et d’œdème pulmonaire. L’échocardiographie, examen complémentaire de choix dans l’établissement du diagnostic, a pu mettre en évidence essentiellement des anomalies du cœur gauche et des valves mitrales, ainsi que des signes spécifiques de certaines cardiopathies. La prise en charge des chats a été hygiénique et médicale. Parmi les animaux suivis, 80% de cas décédés ont été relevés, avec un âge moyen de décès de 3 ans. L’efficacité des traitements reste cependant difficilement évaluable dans le cadre de cette étude.

Item Type:Thèse d'exercice
Uncontrolled Keywords:
Institution:Université de Toulouse > Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT (FRANCE)
Université de Toulouse > Institut National Polytechnique de Toulouse - INPT (FRANCE)
Université de Toulouse > Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS (FRANCE)
Research Director:
Diquélou, Armelle
Statistics:download
Deposited By: Karine Hernandez
Deposited On:16 Dec 2016 15:01

Repository Staff Only: item control page