OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Instabilités bidimensionnelles d’un dipôle visqueux

Jugier, Rémi and Joly, Laurent and Brancher, Pierre and Fontane, Jérôme Instabilités bidimensionnelles d’un dipôle visqueux. (2015) In: Acte du 22ème Congrès Français de Mécanique - CFM 2015, 24 August 2015 - 28 August 2015 (Lyon, France).

[img]
Preview
(Document in French)

PDF (Author's version) - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
1MB

Abstract

L’analyse de stabilité linéaire du dipôle de Lamb-Chaplygin (LCD) menée par Brion et al. [1] est étendue à une famille de dipôles visqueux de Lamb-Oseen (LOD) de plus petit rapport d’aspect a/b, où a est le rayon caractéristique des deux tourbillons et b leur distance de séparation. En ce qui concerne le LCD, une famille d’instabilités à grande longueur d’onde, présentant un taux de croissance maximal à la limite bidimensionnelle, a récemment été découverte par Brion et al. [1]. Ces auteurs suggèrent yue le Fuite de vorticité de perturbation dans le sillage du dipôle est le principal moteur de l’instabilité. Or le LCD est un modèle de dipôle particulier, qui n’exhibe pas de traîne visqueuse et présente une distribution de vorticité à dérivée discontinue à la frontière de la zone de recirculation. Brion et al. [1] ont donc également procédé à un premier examen de la stabilité bidimensionnelle du LOD, qui présente une traîne visqueuse et une distribution de vorticité régulière, associée à des rapports d’aspect plus représentatifs du sillage des voilures portantes. Cette analyse de stabilité a confirmé l’existence d’instabilités 2D pour les dipôles contra-rotatifs de type LOD. L’analyse de stabilité que nous proposons révèle que, malgré leur structure similaire, les taux de croissance des instabilités du LOD présentent des différences importantes avec ceux du LCD, que l’on rapporte ici en soulignant l’influence du rapport d’aspect a/b. Les résultats montrent une variation non-monotone des taux de croissance des modes les plus amplifiés en fonction de a/b et du nombre de Reynolds Re = Γ/ν. On remarque notamment que malgré la prédominance des modes symétriques stationnaires et antisymétrique instationnaires, la nature des modes les plus amplifiés est respectivement instationnaire pour de petits a/b 6 0, 17 et stationnaire à faible nombre de Reynolds.

Item Type:Conference or Workshop Item (Lecture)
Audience (conference):National conference proceedings
Uncontrolled Keywords:
Institution:French research institutions > Centre National de la Recherche Scientifique - CNRS (FRANCE)
Université de Toulouse > Institut National Polytechnique de Toulouse - INPT (FRANCE)
Université de Toulouse > Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace - ISAE-SUPAERO (FRANCE)
Université de Toulouse > Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS (FRANCE)
Laboratory name:
Statistics:download
Deposited By: Jérôme Fontane
Deposited On:18 Nov 2015 15:29

Repository Staff Only: item control page