OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

L'apiculture en Nouvelle-Calédonie

Lamaignere, Henri. L'apiculture en Nouvelle-Calédonie. Thèse d'exercice, Université Paul Sabatier - Toulouse III, 2001, 107 p.

[img](Document in French)

PDF - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
2728Kb

Abstract

L'apiculture ne se pratique en Nouvelle-Calédonie que depuis 1848, date d'introduction des premières abeilles par des pères Maristes. Le climat étant propice, et la végétation offrant de nombreuses essences intéressantes et originales, à l'image du Niaouli, on rencontre en Nouvelle-Calédonie un contexte écologique très favorable à la pratique de l'apiculture. Comptant en 1996, 160 apiculteurs produisant 45 tonnes de miel, l'apiculture en Nouvelle-Calédonie est plutôt de type artisanale. Les abeilles auparavant de souche Apis mellifera mellifera, sont actuellement à grande majorité métissées Apis mellifera ligustica. Le miel traditionnellement conditionné en bouteille carrée, se révèle d'une qualité relativement homogène, et tout à fait dans les normes usuelles. Quelques maladies, introduites à la faveur d'importations, se retrouvent en Nouvelle-Calédonie. La Loque Américaine, bien souvent compliquée par la fausse teigne, peut apparaître ponctuellement sur le territoire. La Nosémose est également présente. Une fourmi, Wasmania auropunctata, et un oiseau, le Langrayen à ventre blanc, sont redoutables pour les abeilles. Les mesures de protection sanitaire aux frontières doivent préserver ce statut sanitaire relativement favorable.

Item Type:Thèse d'exercice
Uncontrolled Keywords:
Institution: Université de Toulouse > Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT
Research Director:
Ducos de Lahitte, Jacques
Statistics:download
Deposited By:Sophie Wawrzyniak

Repository Staff Only: item control page