OATAO - Open Archive Toulouse Archive Ouverte Open Access Week

Les interruption de gestation d'origine infectieuse en élevage bovin laitier a l'Île de la Réunion

Gares, Hélène. Les interruption de gestation d'origine infectieuse en élevage bovin laitier a l'Île de la Réunion. Thèse d'exercice, Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT, 2003, 143 p.

[img]
Preview
(Document in French)

PDF - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
660Kb

Abstract

A l'ile de la reunion, un suivi de reproduction a été effectué dans 23 élevages bovins laitiers d'octobre 1998 à décembre 2000 pour déterminer les facteurs de risque de l'infertilité, et plus spécifiquement l'implication de 11 agents infectieux dans les interruptions de gestation. Le pourcentage moyen d'avortements cliniques à été de 5,3%. Des diagnostics de gestation séquentiels suite à une intervention de reproduction (dosage de progestérone, de PSPB, échographie et palpation transrectale) ont permis de distinguer : les IA ou saillies réalisées sur fausses chaleurs (11% des interventions), les gestations (G), les non-fécondation ou mortalités embryonnaires précoces (NF/MEP), les interruptions de gestation subcliniques (IGS), les avortements cliniques (A), et les cas où la distinction entre NF/MEP et IGS est impossible (NF/MEP -IGS). Leurs pourcentages calculés à partir de 2036 IA ou saillies réalisées sur "vraies chaleurs" ont été respectivement de 32%, 36%, 10%,1% et 21%. 310 interruptions de gestation ont fait l'objet d'analyses sérologiques pour 11 agents infectieux : BHV-1, BVDV, Chlamydophila abortus, Coxiella burnetii, Leptospira sejroë, Leptospira hebdomadis, Mycoplasma bovis, Neospora caninum, Anaplasma marginale, Babesia bovis et Babesia bigemina. Un agent infectieus au moins a été identifié dans 80% des interruptions de gestation. Pour les interruptions de gestation dont l'étologie infectieuse a été mise en évidence, de 2 à 7 agents pathogènes ont été identifiés dans 70% des cas. De nombreuses associations de germes sont possibles. L'analyse des correspondances multiples a révélé l'importance de l'association entre les trois hémoparasites A. marginale, B. bovis, B. bigemina, et dans un nombre de cas plus limité, des associations entre L. sejroë et BVD, B.bigemina et C.burnetii, et M. bovis et L. sejroë. Les agents infectieux le plus souvent mis en cause ont été par ordre décroissant la néosporose, la BVD, la leptospirose à L. sejroë , puis les hémoparasitoses (essentiellement l'anaplasmose), et enfin la mycoplasmose et la fièvre Q. Des mesures prophylactiques sont proposées.

Item Type:Thèse d'exercice
Uncontrolled Keywords:
Institution: Université de Toulouse > Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT
Research Director:
Hagen-Picard, Nicole
Statistics:download
Deposited By:Marine Debouchaud

Repository Staff Only: item control page